Bromont, montagne d’expériences : lorsque efficacité énergétique rime avec grosses économies


Bromont, montagne d’expériences, est un vrai joyau des Cantons de l’Est. En effet, son domaine skiable compte 144 pistes, dont 33 sous-bois, 99 pistes éclairées et 8 parcs à neige répartis sur 7 versants.


Avec un domaine skiable aussi vaste, vous comprendrez que la consommation énergétique d’une telle entreprise est énorme. On parle de 11 remontées mécaniques et 101 pistes éclairées. Cependant, ceci ne l’a pas empêché de se questionner, à titre de citoyen corporatif, sur l’optimisation de ces ressources. C’est pour cette raison que Bromont, montagne d’expériences a décidé de participer au programme d’Hydro-Québec : Option tarifaire de gestion de la demande de puissance (GDP) pour moduler sa puissance appelée par grand froid.


À terme, les efforts de l’entreprise lui ont permis de générer d’importantes économies qui se sont traduites par une rémunération de 861 840 $ sur 4 ans !


La contribution de Technirep

Chez Technirep, nous sommes bien fiers de pouvoir se vanter d’avoir aidé l’entreprise des Cantons de l’Est à devenir un meilleur consommateur en améliorant sa consommation d’électricité.


Les fosses à neige

Un bon nombre de remontées mécaniques à Bromont sont munies d’un tapis d’embarquement. Afin d’éviter des problèmes mécaniques, l’on retrouve sous ces tapis d’embarquement des fosses à neige. Ces fosses permettent d’accumuler la neige qui tombe des tapis.


Avant la contribution de Technirep, ces fosses à neige étaient munies d’un plancher de béton chauffant. Ce plancher avait pour objectif de faire fondre la neige afin qu’elle ne s’accumule pas et qu’elle finisse par bloquer le tapis. Or, ce type de système est plutôt fragile puisque la terre bouge, ce qui fait craquer le béton et brise les câbles chauffants.

La contribution de Technirep : nous avons donc développé un système de chauffage infrarouge afin de faire fondre rapidement la neige sous les tapis. Il s’est avéré que notre système fonctionne à merveille, tout en étant moins énergivore.


Les remontées mécaniques

Chaque remontée mécanique possède une chambre des moteurs. Dans cette chambre, il y a des composants mécaniques et hydrauliques. Or, cette chambre nécessite d’être conservé à une température parfois plus élevée que la température extérieure afin d’assurer un bon fonctionnement de tous ces composants.


Il s’avère que ces chambres étaient chauffées avec des aérothermes électriques. Dans un tel scénario, les aérothermes sont à proscrire puisqu’il est très difficile de conserver la chaleur dans ces chambres. En effet, bien souvent il n’y a tout simplement pas de plancher et les murs ne sont pas isolés.


La contribution Technirep : nous avons donc remplacé les aérothermes électriques par des appareils de chauffage infrarouge. Comme vous le savez, le principe de l’infrarouge est de chauffer les masses et non l’air. Grâce à notre système plus efficace, nous sommes parvenus à réduire de façon significative le nombre de kilowatts nécessaire afin de chauffer ces pièces. En effet, nous avons remplacé plusieurs aérothermes électriques variant entre 5 à 10 kW par nos systèmes infrarouges à ondes courtes de 2,5 kW.


Conclusion

Un système de chauffage infrarouge est toujours à privilégier lorsqu’on ne peut contenir l’air chaud. De cette façon, on chauffe les masses et non l’air. En effet, l’efficacité radiante de nos produits s’élève jusqu’à 96 %.

Bref, Technirep est fier d’avoir pu aider Bromont, montagne d’expériences à améliorer la façon dont elle gère son énergie.



 

SOURCES


Témoignage Bromont, montagne d’expériences — Gestion de la demande de puissance | Hydro-Québec (hydroquebec.com)


https://www.remontees-mecaniques.net/bdd/reportage-tsf4-versant-du-village-doppelmayr-4203.html